Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un Petit Morceau De L'auteur..

  • : Les Aventures Rocambolesques de Manou en Suisse
  • : Quitter son pays natal pour aller vivre ailleurs, découvrir de nouveaux pays, de nouveaux horizons, voilà l'aventure dans laquelle je me suis lancée il y a maintenant 6 ans...
  • Contact

Découvrir Plus En Profondeur..

5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 11:00

GrandreBretagne666 RetourEcosse 19-06-04Pendant les deux premières années que j’ai passées en Suisse, j’ai multiplié les voyages à une cadence assez incroyable. Enfin… incroyable pour les gens d’ici, pour qui visiter Barcelone en trois jours ou faire Milan-Venise-Florence en cinq jours est tout simplement inconcevable ! Pour beaucoup de québécois arrivant sur le sol européen, c’est quasiment une routine que de planifier ses prochaines destinations de voyage dès que trois jours de congés se profilent dans le mois.

Je me rappelle ces fameuses soirées où on discutait pour décider quels jours on partirait, avec qui et où. Bien que la majorité de mes voyages, je les ai fait avec des amis plus ou moins proches, j’ai aussi fait quelques voyages seule. Ce n’était pas faute de volontaires pour m’accompagner, mais plutôt, au contraire, un besoin profond de me retrouver avec moi-même, de tester mes propres capacités de décision dans l’inconnu. Il est d’ailleurs très intéressant de comparer comment on voyage en groupe avec notre façon de voyager quand on est laissé face à soi-même !

En groupe, on propose, on négocie et souvent, on se plie au choix de la majorité. Je dois dire que j’ai été chanceuse, car dans les groupes avec lesquels j’ai voyagés, on n’hésitait pas à se séparer si certaines personnes manifestaient des désirs différents, quitte à se retrouver plus tard pour manger ou pour visiter un point d’attraction en commun. Les propositions de visites ou d’activités sont souvent diversifiés et on se retrouve parfois avec des idées nouvelles, audacieuses ou loufoques, voir même à entreprendre des choses que l’on n’aurait jamais imaginé faire seul ! Il y a aussi une ambiance, un partage, une dynamique que, bien sûr, on n’obtient jamais en voyageant par soi-même. Mais le fait demeure : à plusieurs, on doit toujours faire des concessions et ce n’est pas forcément toujours facile ni agréable.

En voyageant seule, par contre, on ne peut pas se fier sur les autres pour nous conseiller, nous faire des propositions et on ne profite pas non plus de cette sorte de « protection » ou de ce « sentiment rassurant » que l’on a souvent en groupe. A nous appartient chaque choix… et chaque conséquence de nos choix. Ce n’est pas facile, mais c’est un défi qui vaut la peine d’être relevé au moins une fois quand on voyage beaucoup.

Vietnam - Oct.2005 (508)J’ai beaucoup aimé mes expériences de voyage en solo. Il y a eu des moments où j’ai savouré ma solitude : assise sur la terrasse d’un restaurant à Rome à écouter les musiciens de rue jouer de restaurant en restaurant ; mes tête à tête avec une noix de coco ou un bol de soupe aux nouilles en Thaïlande ; me balader à Barcelone dans les quartiers résidentiels avec ma musique sur les oreilles ; m’asseoir dans un parc à écouter les tam-tam ; me chercher un logement au plus bas prix possible en Thaïlande tout en mesurant l’état de propreté des lieux en question alors que la chaleur commençait à endormir mes sens. Tous ces instants, parfois un peu mi-figue mi-raisin, demeurent pour moi des moments inoubliables. Il y a aussi eu des périodes un peu difficile, par exemple quand  je me perdais au moment où j’avais faim et où franchement, je ne savais plus trop quoi faire ni par où aller. Ou bien encore quand, lasse de marcher et de visiter, je commençais à être en manque d’inspiration sur des activités que j’aurais pu faire. J’ai aussi été confrontée à mes hésitations devant des activités ou des expéditions qui me tentaient, mais que je n’osais pas entreprendre seule. J’ai découvert les limites de ma témérité et de mon goût de l’aventure. Je me croyais intrépide et insouciante, je me suis découverte plutôt prudence et mesurée… voir un brin paresseuse quand je me retrouve seule à décider de mes visites ! Ces traits de ma personnalité n’étant jamais vraiment révélés quand je voyage en groupe, puisque là, au contraire, je suis toujours partante pour de nouvelles expériences.

Vietnam - Oct.2005 (54)

Globalement, je dirais que je préfère voyager à plusieurs, mais mes expériences en solitaire m’ont appris tellement de choses sur moi-même et m’ont permis de faire de si belles découvertes que je n’hésiterais pas à refaire l’expérience. J’ai aussi fait de superbes rencontres et je crois avoir trouvé là,  la clé d’un voyage en solo réussi : se permettre de rencontrer les gens, abaisser sa garde face aux inconnus et prendre le risque d’une petite conversation anodine au coin d’une table ou au détour d’une visite. Ce sont dans ces rencontres imprévues que l’on découvre des perles qui formeront parfois, nos souvenirs les plus inoubliables…

Partager cet article
Repost0

commentaires

Voyage Sur Mesure 02/04/2019 11:55

Super ton article. Merci pour le partage.

livres-etc 17/02/2011 00:46


Je n'ai pas encore franchi ce cap là mais l'idée me tente de plus en plus, pas forcément pour partir à l'autre bout du monde pour une première expérience en solo mais te lire me donne bien envie de
me lancer :)


Manou 22/02/2011 11:29



Il n'est pas forcément besoin d'aller bien loin pour découvrir beaucoup ! Souvent, les endroits que l'ont visite le moins sont tout près de chez soi. C'est clair que le dépaysement est moins
grand, mais simplement de changer un peu ses habitudes de voyage, aller, par exemple, dans des auberges de jeunesse ou on peut rencontrer pleins de gens, ça permet déjà de découvrir tout un autre
monde que celui que l'on découvre en voyageant à plusieurs... ;) En tout cas, ce sont des expériences qui valent la peine d'être vécues !



Ourson 06/11/2010 20:10


Je n'ai voyagé que très épisodiquement seul, mais le sentiment que j'ai éprouvé était vraiment plaisant et m'a donné envie de partir pour une durée un peu plus longue tout seul. Plus que de partir
dans un pays étranger, j'aimerais juste partir en rando plusieurs jours, plusieurs semaines, tout seul en pleine nature et en autonomie. Ca doit être une formidable rencontre avec soi même.


Manou 08/11/2010 08:15



Comme tu dis, être seul à seul dans un lieu inconnu, même si ce n'est pas forcément dans un autre pays, c'est une formidable rencontre avec soi-même. Un tête-à-tête dont on sort grandit en
apprenant énormément sur nous.