Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un Petit Morceau De L'auteur..

  • : Les Aventures Rocambolesques de Manou en Suisse
  • : Quitter son pays natal pour aller vivre ailleurs, découvrir de nouveaux pays, de nouveaux horizons, voilà l'aventure dans laquelle je me suis lancée il y a maintenant 6 ans...
  • Contact

Découvrir Plus En Profondeur..

19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 08:30

 

Ça faisait un mois que j’étais arrivé en Suisse. Un mois de travail, un mois de découverte, de sorties, de voyages et aussi, de paperasserie administrative ! On ne s’y soustrait pas, où qu’on aille, où qu’on arrive ! Assurances, compte bancaire, loyer, permis de séjour… on s’y perd un peu en arrivant, mais on a quand même du soutien et des conseils, ce qui aide grandement.

Malgré tout, lorsque ce premier mois vint à sa fin, ma paye ne fut pas déposée directement dans mon compte bancaire comme s’aurait dû être le cas. Embrouilles de paperasse, je ne sais pas trop, toujours est-il que je devais aller chercher ma paye à la caisse du CHUV. On m’avait quand même avisé au début du mois que parfois, ça arrivait qu’on doive venir chercher notre premier mois de salaire, mais que par la suite, tout rentrait en ordre. Seulement, je ne m’attendais pas du tout à ce qui a suivi !

Donc, le jour où je me suis aperçue que je n’avais pas ma paye et que je devrais aller la chercher, je me suis présentée au bureau de la paye. Là, on me remet un papier où est écrit le montant de mon salaire de ce mois-ci. Je l’ai déjà dit dans un article précédent, ce montant était déjà soustrait des impôts ET de mon loyer ! Il ne me restait que quelques trucs à payer, mais pour la majorité de ma paye, c’était dans mes poches. Je crois que jamais je n’avais vu un montant comme ça m’étant dédiée ! Un beau montant à 4 chiffres dont le premier ne commençait pas par un 1 (j’en dit pas plus, c’est quand même un peu privé ! :p). Alors là, on me dit de me présenter à la caisse du CHUV avec ce bulletin et qu’on me versera mon salaire.

Sans aucun doute, je devais avoir un sourire béat en quittant le bureau de la paye.

JAutres-Photos-Articles 1390e me présente donc à la dite caisse et présente mon bout de papier. Là, bêtement, je m’attendais à recevoir un chèque à aller déposer. MAIS NON ! Ils me donnent ma paye CASH ! Je me rappelle avoir eu très chaud en voyant ces billets, dont des mauves qui représentent de GROS chiffres. La liasse n’était pas épaisse, mais c’était des GROS billets ! Et la fille me donne ça comme ça, l’air de rien. Moi, je n’étais vraiment, mais VRAIMENT PAS à l’aise !

Question de faire un peu la comparaison, au Québec, quand je retirais un montant au guichet automatique, non seulement c’était toujours des billets de 20$, mais en plus, je ne crois pas avoir souvent retiré plus de quelques billets… allez, au max un 200$ et encore ! Là, j’avais des milliers dans les mains (des=plus de 1, mais ça fait joli de dire des milliers quand même !). Je ne vous dis pas le stress quand je suis sortie de la caisse. Mon portefeuille, je le serais très fort contre moi et je me rappelle très bien avoir dit à mon amie Annie qui était avec moi à ce moment là, de surveiller mes arrières, que là, j’avais beaucoup trop d’argent sur moi et que je n’étais vraiment pas bien. J’ai parcouru quoi… une quinzaine de mètres pas plus pour aller au guichet de la BCV situé juste de l’autre côté de l’entrée principale et y déposer mon magot, ne conservant que le strict minimum sur moi. Oufff !!!

Rétroactivement, je me dis que bon, ok, ma réaction a été quand même un peu extrême. Surtout après avoir dû transporter ma caisse de pension complète sur moi pour me rendre d’une caisse à l’autre. Toutefois, ce n’était pas du tout anodin pour moi ce jour là… choc culturel, on en parle, mais on ne parle pas de choc économique ! Par la suite, je me suis habituée non seulement au coût de la vie en Suisse, mais à mes payes qui ne me semblent plus aussi généreuse aujourd’hui, bien que je ne me plaigne pas non plus !

Ce que je dirais seulement par rapport au coût de la vie, c’est qu’on s’y fait quand on travaille dans ce pays. Les salaires sont en fonction des prix que l’on paye et on a quand même une bonne qualité de vie. Mais bon… là-dessus, je parle en tant que célibataire sans obligation, parce que bien sûr, les choses changent quand on a une famille, des enfants, qu’on veut acheter un appartement ou même un maison (ce qui n’est quand même pas facile en Suisse !). Bref, je n’ai pas eu raison de me plaindre pour les 5 premières années que j’ai vécues ici. La dernière année, bah là, c’est une autre histoire… :p

Partager cet article
Repost0

commentaires

Le Mouth 30/04/2010 16:37


J'avais eu exactement pareil lorsque j'ai recu ma bourse du CERN il y a trois ans. J'avais tout recu cash en un coup. Hop dans la poche. J'etais vraiment pas a l'aise! Et j'avais pas de compte en
banque au coin de la rue pour deposer tout ca ;)


Manou 30/04/2010 20:38



Ouais... vive les Suisses !!!