Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un Petit Morceau De L'auteur..

  • : Les Aventures Rocambolesques de Manou en Suisse
  • : Quitter son pays natal pour aller vivre ailleurs, découvrir de nouveaux pays, de nouveaux horizons, voilà l'aventure dans laquelle je me suis lancée il y a maintenant 6 ans...
  • Contact

Découvrir Plus En Profondeur..

14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 08:00

Bien que ce plat typique origine plus de la Suisse alémanique, on en trouve partout à travers la Suisse et on les découvre avec plaisir, peu importe où on se trouve. Le principe est très simple : des patates râpées cuites sous forme de galette dans un peu de matière grasse (préférablement du beurre ou du saindoux). Concept tout simple que l’on peut agrémenter selon les goûts de lardons ou de fromage. On peut les servir comme plat principal (surtout si on y ajoute des lardons ou du fromage) ou en accompagnement.

Je croyais au départ que les pommes de terre étaient râpées non cuites, mais dans presque toutes les version de la recette que j’ai trouvée, elles sont d’abord cuites en robe au ¾, laissées à refroidir et ensuite seulement, râpées (avec une râpe à gros trous, c’est bien précisé partout !). D’après ce que j’en ai vu, on peu aussi les couper lorsque les patates sont crues, mais la cuisson est alors bien plus longue. Le but est aussi de cuire les patates en galette jusqu’à ce que les deux côtés soient bien grillées.


2004-03-01 au 2004-03-02 Interlaken Papa (44)

Version cuisinée sur les pistes de ski et les snack attrape-touristes. Les röstis n'ont ici pas la forme d'une galette, mais son plutôt cuites "en vrac"... Très bon quand même, je n'ai pas eu à me plaindre ;)



Bon personnellement, je vais avouer que je ne les aies jamais préparées ainsi. J’ai découvert des sachets à la Migros dans lesquels les röstis sont déjà préparés… ne reste plus qu’à les mettre à la poêle ! Trop simple peut-être, mais très efficace et aussi, excellent !

Une expression assez fréquente en Suisse qui utilise justement le terme de rösti, c’est quand on parle de la röstigraben ou « barrière de rösti ». Cette expression est utilisée pour marquer les différences de mentalités entre la Suisse francophone et la Suisse alémanique, que ce soit au niveau de la langue ou au niveau politique…

 


Partager cet article
Repost0

commentaires

Le Mouth 14/06/2010 08:42


C'est vrai que raper de la patate crue c'est quand meme plus hard :) On en fera maison a l'occasion, si tu veux :p


Manou 14/06/2010 09:54



raper des patates, raper des carottes... c'est un peu pareil, non ?